View original article

Avignon #OFF: notre sélection 2017



This article comes from #danstasalle and is the sole property of its author

Le festival #OFF d'Avignon s'achève aujourd'hui dans la moiteur de salles combles pendant près d'un mois de festival, de flyer colorés et de joyeuses terrasses et places ombragées où échangent comédiens fatigués, professionnels et touristes amusés. Voici notre sélection pour cette édition 2017.
Dans la catégorie "le-tout-Paris s'y précipite": LOGIQUIMPERTURBABLEDUFOU, création et mise en scène Zabou Breitman. Une claque magistralement menée par 4 jeunes comédiens, une prise de conscience et un constat: celle de la folie mentale présente en chacun de nous. Poétique, drôle, cette pièce sera sans conteste à l'affiche de toutes les saisons 2018-2019 des théâtres de suisse romande, courrez-y.
Dans la catégorie "grand public": A, de Ellie Rapp. Dans cet univers fantaisiste, tout est affaire d'A-nticipation. Sans A, c'est la galère, trop de A, c'est l'enfer. 1 train de retard contre 3 coups d'avance. Alors que se passe-t-il quand un carencé de A rencontre son opposée? Lâcher prise ou ne rien laisser au hasard? Et toi, tu es heureux comment? Une pièce excellente, attachante et drôle qui permet une réflexion fondamentale sur soi. 
Dans la catégorie "théâtre dans le théâtre": LE CHANT DU CYGNE-FANTAISIE, de Robert Bouvier. Un Tchekhov-prétexte brillamment interprété par Roger Jendly, presque 80 ans, et Adrien Gygax, trentenaire. Force de carrière, souvenirs, trous de mémoire, nostalgie, solitude des tournées ou pièces classiques imprimées en soi(e), fierté et déchéance. Une pièce bouleversante qui déstructure et humanise. Un miroir humain, une farce aux spectateurs qui oscillent entre admiration et doute. Une ode au métier de comédien aussi, dont la scène devient peu à peu le refuge, la maison, et dont quitter sa loge pourrait s'apparenter à mourir. 
Dans la catégorie "petite perle dénichée": JALOUSIE EN 3 FAX, de Esther Vilar, mise en scène Dorothée Deblaton. Un huis-clos vitré de l'amour porté par 3 femmes de générations différentes qui tour à tour se détestent et paradoxalement s'admirent. Faux-semblant féministe dans lequel un homme, objet de leur désir ou de leur amour, est un pivot central inexistant. Un subtil parfum misogyne dilué par la manipulation féminine: charme, patience, intelligence. L'homme, ici faussement dominateur. Un jeu précis, sobre, profond. Et tout le paradoxe de la jalousie: à la foi excitante et destructrice. Serait-elle le piment de l'Amour, s'interroge l'auteure?
66366d_9ea26262c7374697aa0a3f5d9ee1dad1~
View original article

Advertising

Most popular

What is Coolblogging

Coolblogging is a project created to showcase the immense quality of the swiss blogosphere.

We aggregate blogs, increase their visibility through a magazine like site creating a pleasant reading experience.

All the content you can read here, belongs to the blog owners.

What we can do for you

If you are a blogger

You can add your blog as long as it is swiss based.

If you are a brand

You wish to advertise here?

Keep in touch

Receive news about our services and projects.

Recent tweets